Le Moulin de Corgnolaz

LE PROJET

Le projet de restauration et de mise en valeur du Moulin de Corgnolaz s’inscrit dans le cadre du réaménagement urbain que la Commune de Chamois veut promouvoir sur son territoire avec une série de projets visant à favoriser la «revitalisation» des villages en passant par l’encouragement à restaurer le patrimoine immobilier déjà existant. Concrètement, avec ce projet, nous avons voulu revaloriser un bâtiment historique du hameau de Corgnolaz particulièrement important non seulement du point de vue culturel et historique mais aussi fonctionnel. Depuis les années 1960 le moulin n’a plus été utilisé mais jusqu’alors les habitants de la commune y moulaient les récoltes de seigle, d’orge et d’avoine.

À l’origine, le moulin était alimenté par un canal qui puisait ses eaux du ruisseau situé à une dizaine de mètres en amont du bâtiment. Avant 1991, la situation aux alentours du moulin a changé. Dans un premier temps, le torrent Chamois a été remblayé puis, immédiatement en amont du moulin, un piège à sable a été réalisé afin de desservir le canal d’irrigation qui profite au hameau Suisse de la commune de Chamois et à une partie de la commune de La Magdeleine.

L’abandon a entrainé une grave détérioration de la structure (le toit s’est effondré) sans pour autant avoir complètement effacé ses spécificités et ses précieuses caractéristiques architecturales. Le projet visait donc la restauration de l’ensemble du bâtiment et la récupération de la fonctionnalité des deux meules que celui-ci contient. Le projet présenté par l’architecte Pier Andrea Donazzan de Châtillon en 1991 a été particulièrement utile, afin de montrer le relief de l’édifice avant l’effondrement du toit. De cette façon, on a pu comprendre la configuration exacte du bâtiment et le système hydraulique qui alimentait les deux meules.

L’INTERVENTION

Sur la base d’enquêtes documentaires et d’enquêtes in situ, une analyse minutieuse de la détérioration du bâtiment a été réalisée et en parallèle il a été possible d’indiquer les modalités d’intervention, ainsi résumées:

  • démolition sélective des parties n’étant plus récupérables et restauration et consolidation des murs porteurs;
  • reconstruction des murs effondrés et de ceux qui ne sont plus récupérables – reconstruction de la toiture avec remplacement des lauzes de couverture;
  • vérification sismique de l’ensemble du bâtiment avec amélioration de son système statique;
  • restauration des parties mécaniques du moulin (meules, mécanisme de transmission des ailes hydrauliques, etc.);
  • reconstruction du plancher interne;
  • restauration du canal d’adduction du moulin et aménagement de la zone extérieure;
  • préparation pour la future réalisation d’un système électrique destiné essentiellement à l’utilisation du moulin à des fins pédagogiques.

Les travaux ont été réalisés par l’entreprise prestataire DE LA VILLE SOCIETÀ COOPERATIVA de Quart et par l’entreprise sous-traitante VIOT VALTER de Saint-Vincent.

Auteur: CABINET D’ARCHITECTE OGGIANI ROBERTO Via E. Chanoux 172, 11024 CHATILLON (AO) en collaboration avec ARCH. ROSSANA OGGIANI oggianirossana@gmail.com

PHOTO GALLERY
Le Moulin de Corgnolaz